Ostéopathie du sport

Un parcours de formation spécifique

Le quotidien du sportif présente des spécificités peu courantes dans les activités “sédentaires”. Le sport l’expose à certains risques de blessures d’une intensité modérée à grave.

Pour assurer un accompagnement à la hauteur des enjeux, plusieurs formations de spécialisations sont plus que souhaitables.

Au cours des des dernières années, j’ai eu l’occasion d’intégrer plusieurs formations spécifiques à la clinique et aux soins sportifs :

  • Diplôme Universitaire (DU) « Ostéopathie du Sport »

  • Diplôme Universitaire (DU) « Anatomie Clinique et Numérique »

  • Diplôme Universitaire (DU) « Urgences, Premiers Secours & Soins de terrain en milieu sportif »

La prise en charge du Sportif

La prise en charge du sportif consiste principalement à lui permettre de pratiquer son activité avec un minimum de risques. Comme pour les “sédentaires”, la prise en charge ostéopathique se veut en premier lieu préventive.

Pour le sportif, le corps est une mécanique assimilable à une horloge dont tout les rouages et ressorts se doivent d’être parfaitement ajustés. Les contraintes générées par certains sports tels que le triathlon sont telles que le corps doit être tout aussi résistant que puissant.

La notion de performance prédomine aussi dans la logique de l’ostéopathe du sport.

En cas de blessure, l’enjeu de la prise en charge consiste à favoriser une reprise sportive rapide et sans risque.

Le suivi au cours de la saison

Au courant de l’année un suivi régulier lors des entrainements hebdomadaire permet d’éviter que les petites blessures ne deviennent une source de plus importantes lésions. L’ostéopathe du sport se doit de remplir 2 fonctions :

  • Observation des exercices en entrainement et des matchs pour déceler les attitudes à risque

  • Se tenir prêt à intervenir avec les équipes de secours et profiter de sa visibilité pour juger de la gravité des traumatismes

 

Le soin sur le Terrain

L’enjeu d’une prise en charge sur le terrain consiste principalement à statuer sur l’état de gravité des blessures et de choisir sur la réponse la plus adaptée en quelques minutes.

Il est avant tout nécessaire de garantir au joueur qu’il peut continuer sans risque de jouer ou bien à l’inverse, que son état ne lui permet plus de continuer le match.

Différents moyens de prise en charge
  • Strapping

  • K- Tape

  • Contentions froides

  • Huiles

  • Cryothrapie